vendredi 21 juin 2013

LA COMPIL' DE L'ETE

Vendredi 21 juin. Le jour le plus  l o  n   g  de l’année. La fête de la musique aussi. Mais surtout et surtout : C’est l’été !!! Afin de fêter la saison la plus attendue de l'année, KK&K a eu l’idée de créer une bande son pour cet été 2013. Aussi une façon pour notre blog de rester présent en musique durant la fermeture de KK&K pour cause de vacances. Mais bon… Nos congés ne sont pas encore là et nous aurons l’occasion d’en reparler.
Première compil’ KK&K. Premier essai. Première tentative. La playlist fut difficile : Que mettre ? Est-ce kitsch ? Ça va plaire ? Ce n’est pas trop bêbête ? On met ça ? Ah non pas ça ? Si en fait, ça ? Ça s’en va et ça revient ? C’est fait de tout petit rien ?
Vous voulez savoir ce que l’on a sélectionné pour votre été ? Suivez moi…


Pour débuter cette compil’ de l’été : Air en 2009. "Tropical Disease" Introduction idéale bien représentative de la suite. Car voilà, la compil’ de l’été s’est imposée une ligne de conduite afin d’avoir une cohérence : De la pop/variété française d’époque ou influencée 70’s. L’amour aura une place importante dans cette compil’ sous plusieurs formes : Version chabadabada, version à deux ou à plusieurs. Version l’amour accompagné de l’argent et du vent. 
Nous y voilà au second titre : « L’amour, l’argent, le vent » par Barbara Carlotti de 2012. Chanson aux allures tragiques bourrées de rêves et de nudités. C’est beau. C’est très 70’s. Démarrage tout en rêve.
L’amour toujours. L’amour encore avec Claudine Longet.
« Love Is Blue » niveau poème d'amour écrit en CM1.
Extrait : « Doux, doux, l'amour est doux 
Douce est ma vie, ma vie dans tes bras 
Doux, doux, l'amour est doux 
Douce est ma vie, ma vie près de toi »
Allez pour le plaisir, un autre extrait :
« Bleu, bleu, l'amour est bleu 
Le ciel est bleu lorsque tu reviens 
Bleu, bleu, l'amour est bleu 
L'amour est bleu quand tu prends ma main »
La bonne nouvelle : L’écriture de la musique a pris plus de temps que celle du texte. Ça sent bon le kitsch, on  adore !
Puis direction 1969. Version instrumentale de "Johnny Jane" la B.O. de « Je t’aime, moi non plus » pour la beauté des notes. L’amour avec des notes si bien placées, ça fait rêver. Quant à la finale de "Johnny Jane", le rajout de la musique de Cow-boys-cartoons, je n’ai jamais compris le pourquoi de sa présence.
Puis, On reste dans l’amour, celui des diamants dans une ambiance Gainsbourgienne avec Babx. L’influence est très forte. Trop forte ? Non, c’est si bien fait. « Naomie Aime » est un extrait de l’album de Babx « Drones personnels » sorti le 11 mars 2013.
Ensuite nous laisserons l’amour pour l’humour avec un duo de provocateurs. Richard de Bordeaux et Daniel Beretta évoquent, avec humour et beaucoup de liberté, leur intérêt aux drogues. 1968 oblige !
1972 : Ann Sorel nous racontera un apéro entre amis fini en partouze avec une voix nonchalante étonnante vu la chaleur du sujet de la chanson, paradoxe très drôle. Les violons rappellent l’album « L’histoire de Melody Nelson » de Gainsbourg (décidément), normal puisque c’est Jean-Claude Vannier le producteur du morceau. Le titre est, malgré tout, assez préventif puisque Ann nous avertit : « L’amour à plusieurs, c’est mauvais pour le cœur ».
Vient ensuite Francis Lai. Chabadabada, chabadabada. 1966. Chabadabada, chabadabada. Après l’amour à plusieurs revenons à une formule un  peu plus classique. Chabadabada, chabadabada. L’amour à deux. Chabadabada, chabadabada. A deux, c’est bien. Chabadabada, chabadabada. Et en plus, c’est bon pour le cœur. Chabadabada, chabadabada.
Le kitsch est bien présent. Le kitsch restera. Le kitsch vous plait. Ahhh les mélodies de Michel Legrand, tant aimées et tant parodiées aussi. 1967 : Air agréable des sœurs jumelles cherchant un homme bon… Cherchant un homme beau… Bref, un homme idéal, avec ou sans défauts. Mi fa sol la mi ré, ré mi fa sol sol sol ré do !!!
Et pourquoi pas s’offrir une explosion sur Mary Poppins (1964) ? Ben si, explosons ! Soyons Supercalifragilisticexpialidocious, c’est l’été. Et puis si ça ne suffit pas soyons, comme dans la chanson, Supercalifragilisticexpialidocious à l’envers. « Ça donne Docious-ali-expi-istic-fragil-cali-super
Mais c'est tout de même aller un peu loin. » Trop loin ? Non,  l'atterrissage ne va pas tarder.
Après l’euphorie, les notes du piano de Sébastien Tellier en 2005 vous aideront à tout remettre en place. Quant aux envolées de violons, elles vous permettront de rester en apesanteur. Les seules paroles en anglais de cette compil’.
Et enfin en 1970 « Emmanuel » de Michel Colombier pour un retour en poésie musicale sur terre. Fermeture de « La Compil’ de l’été » comme le faisait Antenne 2 dans les années 70’s avec une animation de Jean Michel Folon.
Mesdames, mesdemoiselles et messieurs décrochez vos ceintures vous êtes arrivés en été.














Comment écouter la « Compil’ de l’été » ?
Soit de la façon la plus classique qu’il soit : Activer la lecture à chaque vidéos.
Soit, comme un album, écouter les morceaux qui s’enchaînent automatiquement. Pour cela, j’ai créé une playlist sur Youtube à cette adresse : 
Il suffit ensuite de cliquer sur « Tout regarder » et le tour est joué ! Quel bonheur de pouvoir écouter de la musique sans les mains.
Joyeux été à tous.
                                                   


(KK&K sur Facebook) à bientôt...



2 commentaires:

  1. Air en même temps que mon café et avec les mains si je veux le mettre une deuxième fois, pour commencer et en allumant l'ordinateur c'est déjà un trèèès bon début. Voilà l'été merci KKK,bonnes vacances, bon amour à deux et bonne fête de la musique dedans ou dehors.... ;)

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ton message.
    Le fête de la musique s'est passée à Fromentine en amoureux avec une clé USB cachant à l'intérieur des mix de "Tristesse Contemporaine" : Très classe !
    Quant à la compil' de l'été, as tu aimé la suite ?

    RépondreSupprimer

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...